Quiz : les idées reçues sur le suicide

Texte à rédiger

Répondre au quiz

Résultats

#1. Il faut être lâche ou courageux pour se suicider

Faux : Lâcheté et courage relèvent de valeurs personnelles. La personne suicidaire n’est ni lâche ni courageuse. Elle a atteint sa limite de tolérance face à sa souffrance.

#2. L'amélioration consécutive suite à une tentative de suicide ne signifie pas que le risque est passé

Vrai : En effet, la majorité des récidives ont lieu dans les trois mois qui suivent la tentative de suicide.

#3. Parler du suicide encourage le passage à l'acte

Faux : Au contraire, cela désamorce le tabou du suicide et donne l’occasion à la personne d’exprimer sa souffrance. Lorsque la question est posée, souvent la personne suicidaire se sent soulagée et moins seule.

#4. Plusieurs indices indiquent la présence d'une crise suicidaire

Vrai : Quasi personne ne se suicide sans avoir fait connaître son désespoir à quelqu’un. La plupart des personnes donnent des signes de leur intention suicidaire. Ces signes peuvent être verbaux ou non verbaux. Malheureusement, ils ne sont pas toujours évidents à détecter même s’ils constituent souvent l’indice d’un état de crise et une façon de demander de l’aide.

#5. Les personnes qui parlent du suicide ne le font pas

Faux : Tout comportement suicidaire est le signe d’un mal-être et un appel à l’aide. De ce fait, toute menace est à prendre au sérieux.

#6. Les suicidaires sont des malades mentaux

Faux: Les personnes qui se suicident n’ont pas forcément une maladie mentale et celles ayant une maladie mentale ne sont pas nécessairement suicidaire. L’idée du suicide provient lorsque la personne n’a plus aucun espoir et ne voit plus d’issues de secours. Le suicide n’est pas une maladie et cela ne fait pas de la personne qui y pense une malade mentale.

#7. On peut aider une personne suicidaire sans être un professionnel dans le domaine du suicide

Au quotidien, dans ses relations avec son entourage, chaque personne peut aider un proche confronté à la souffrance, avec les moyens dont elle dispose et en respectant ses limites. Savoir reconnaître les signes avant-coureurs et faire preuve d’ouverture, d’écoute et de compréhension, peut permettre d’éviter la possibilité que se produise un geste irrémédiable. Cependant, qu’on soit un professionnel ou un proche, la même règle s’applique: il faut absolument se faire aider et ne pas rester seul avec le problème.

#8. Toute personne suicidaire paraît déprimée

Faux : Bien que la personne suicidaire soit la plupart du temps en période dépressive, toutes ne présentent pas nécessairement des signes de dépression. Au contraire, certaines personnes paraissent dures et insensibles alors que d’autres sont de bonne humeur et très actives. Il faut faire attention, car ces comportements peuvent servir à cacher une grande tristesse et des pensées suicidaires.

Voir les résultats

Partager cet article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Autres Idées Reçues